Style Switcher

Layout options
  • Boxed Layout
  • Full Width Layout
Primary Color

Histoire

Les vicissitudes de la guerre

La guerre et ses terribles conséquences tiennent une part importante dans les chroniques…

Meurtres et rapines

Anno 1636
den andern Feb. Ist Johann Martin Keisser im Sentenbach von welschen Soldaten erschossen worden. Gott gnade ihm.

L'an 1636 au mois de février, Jean Martin Keisser du Sendenbach a été fusillé par des soldats welches. Que Dieu lui soit en aide.

 

Anno 1635
den 25. Mai ist H. Nicolaus Reess in der plünderung von den lotharingischen Soldaten ebenmässig entleibet worden. Gott gnade ihm.

1635 le 25 mai, le sieur Nicolas Reess a été tué lors du pillage par les soldats lorrains. Que Dieu lui soit en aide.

1637
Den 19 Maÿ 1637 sind 100 Keisserische Musquetierer und 25 Reuter mehrertheils Officier in dass Kleine Thaal von Giraumé eingefallen, auf die 80 Stückh Rindviehe und vill schwein genommen, aber ob Sultzern von den unsserigen burgern, so ihen nachgesetzt, angetroffen. Über die zwantzig nidergemacht, und der vornembste Jehan von Werwenne genant, gefänglich allhero gebracht worden.
Erschröckliche, zuvor fast niemalen erhörte thewerung u. Hungersnot.

Le 19 mai 1637 pareillement, cent mousquetaires du roi et vingt-cinq cavaliers parmi eux des officiers, ont fait irruption dans la petite vallée de Giraumé, se sont emparés de près de quatre-vingts bovins et de nombreux porcs mais se sont heurtés à Soultzeren à nos habitants qui les ont poursuivis. Ils en ont abattu plus de vingt ; quant au nommé Jehan de Werwenne, ils l'ont fait prisonnier et ramené ici.
L'inflation et la famine sont terribles, inouïes jusqu'ici.

Le terrible siège de Breisach

 Vue de la ville de Breisach du sud vers le nord

In wehrender achtzehn wochentlicher belägerung der Statt Breisach hatt man in derselben eine unerhörte thewerung undt grosse Hungersnot aussgestanden. Dann ein Sester Korn golten hatt 20 t(haler, ein Sester habern 10 thaler, ein Pfundt Kleien brot 24 btz., ein L. Eicheln, Hewbluomen u. Nußschaalen brot 24 btz., ein Kürbis 24 btz. Ein Eÿ 12 btz.
Verlegene Rinder und Rossheüt zu Commiss den Soldaten aussgetheilt wordten, ein Anckhen 4 Gld. Ein beckhen voll rossbluot 3 btz. Ein rossmaul 6 btz. ein L. Rossfleisch 6 btz. ein rossfuoss 3btz. ein rossmagen 12 btz. ein halb ehlen rossdärm 3 btz.

Pendant le siège de la ville de Breisach, qui a duré dix-huit semaines, on a subi une augmentation ahurissante des prix et une grande famine. À cette période, un sétier de grain valait vingt taler, un sétier d'avoine dix taler, une livre de pain de son vingt-quatre batzen, une livre de pain de glands, de fleurs de fenaison et de coquilles de noix vingt-quatre batzen, une citrouille vingt-quatre batzen, un œuf douze batzen.
On a distribué des vieilles peaux de bovins et de chevaux pour la subsistance des soldats, une mesure de graisse coûtait quatre gulden, une louche de sang de cheval, trois batzen, un museau de cheval, six batzen, une livre de viande de cheval, six batzen, un pied de cheval, trois batzen, un estomac de cheval, douze batzen, une demi-aune de boyau de cheval, trois batzen.

Acht arme Kinder seind aufgefangen undt gefressen worden. Zwo Weiber haben von ihren Verstorbenen Männern das eingeweÿdt sampt den Rippen aussgeschnitten und zumalmet, ettliche gefangene die jenigen so von ihnen gestorben, gekocht. Item Ratten, meüss, hundt, katzen usw. Umbs gelt bezahlt und gekocht. Solches ist geschehen

Huit pauvres enfants ont été capturés et dévorés. De leurs maris morts, deux femmes ont découpé les entrailles avec les côtes pour les manger ; des prisonniers ont fait cuire certains de leurs camarades morts. On a fait pareil avec des rats, des souris, des chiens, chats…, qui se vendaient pour être cuisinés.

Anno 1638
zwischen dem Octobrii und Decembri. Dann den 7. Decembris ist sie ubergeben worten. O Deus in qùae nos. Reseruâsti tempora !

Ces événements se sont produits l'an 1638 entre octobre et décembre. Puis ils ont été rapportés le 7 décembre . Ô Dieu, dans quelle situation nous as-tu mis ?

L'insupportable fardeau de la guerre

Anno 1638
An dem t. Bartholomaei seind 3 schwedische Regimenter zu Pferdt in diesses thaal kommen u. quarttier gemacht, so das Nassauwisch, Caltenbachisch und Puttbuschische, so dem thaal alles Viehe und Pferdt entführet, über 100 000 Gld schaden gethan. Drauf das Stättlein erst nochmalen von den lothringischen geplündert worden. O des unerträglichen Krieges Lasts.

À la Saint Barthélémy sont arrivés dans cette vallée trois régiments suédois à cheval et y ont pris leurs quartiers, savoir ceux de Nassau, de Kaltenbach et de Puttbusch ; ils ont emmené tout le bétail et les chevaux, causant pour plus de 100 000 gulden de dommages. Par après, la petite ville a encore été pillée par les troupes lorraines. O l'insupportable fardeau de la guerre.

1637
Den 6. Febr. 1677 ist Clauss Herzog von Mühlbach in dem Wintzenheimer Kuehelager im beÿsein seines Schwäher-Vatter Johann Speissers von Soldaten erschossen worden.

le 6 février 1677, Claus Herzog de Muhlbach a été fusillé par des soldats au gîte du bétail à Wintzenheim en présence de son beau-père Johann Speisser.

1709
Die 22 Julÿ 1709 ist wegen auff unss liegenden schweren Zeiten des Kriegs, theurung u. besorgender Hungers Noth ein solenneler Fast-Buss u. Bettag gehalten worden, so dass mann die gantze Woch zuvor alle Abend Bussbettstund gehalten und darinnen di 7 Busspsalm mit buss.... von uns Predigern affgesetzten Summarien verlessen worden, der Busstag selbst wurde dess morgens mit einer Bettstund umb 6 Uhr... angefangen, mit der Ambtpredigtt umb 8 Uhr, und mit der Mittagspredigt umb 12 Uhr fortgeführt, und mit der Abendpredigt um 7 uhr beschlossen........
auch hat sich jedermann alt u. jung was über 7 jahr dess essens enthalten biss an den Abend, sind eine solche Menge Volks auss der Stadt u. allen dörffen beÿsammen gewessen, dass alle Gäng angefüllt waren, und mann wol beÿ menschen gedeken keine solche menge Volcks in unserer Pfarr Kirchen wird gesehen haben........
Es ist auch vor die Haussarmen unserer Kirchen ein Collect gesamlet worden an 10 R gekommen : und den Armen aussgetheilet worden, deren an der Zahl 50 gewessen.

À la date du 22 juillet 1709 et par suite des épreuves de la guerre, de l'inflation et d'une famine préoccupante, on décida un jour solennel de jeûne, de repentir et de prière. Toute la semaine qui précédait, on observa chaque soir une heure de pénitence et de prière comprenant les sept psaumes de repentance où nous, prédicateurs, avons lu les prières de contrition que nous avions rédigées ; le jour-même de la pénitence débuta à 6 heures par une prière suivie à 8 heures par un sermon de circonstance et à midi par le sermon de la mi-journée et s'acheva avec le sermon de 19 heures.
En même temps, vieux ou jeunes, tous ceux qui avaient plus de sept ans se sont abstenus de manger jusqu'au soir. La foule venue de la ville et de tous les villages s'est rassemblée en si grande masse qu'elle remplissait tous les passages ; de mémoire d'homme on n'avait vu une telle population dans notre église paroissiale.
En même temps fut recueillie une collecte destinée aux pauvres de la paroisse ; elle a atteint dix gulden qui furent répartis entre les indigents, au nombre de cinquante.

 

Articles récents

Cercle Généalogique de Munster
web : geneamunster.alsace

 

Featured Works Flickr (2)

Patrouille allemande dans une rue de MunsterNécropole du "Bois du Maettlé"Nécropole du carrefour DuchesneDevant la fontaine au lion de la place du Marché

View more on flickr